La "Griserie” date du début XVIIIe vers 1720. C’était le nom de la ferme qu'a donné, à l'époque, la famille Legrix, éleveurs, récoltants de fruits, brioleurs (débardeurs), et même voituriers. A partir de 1750, les terres passèrent entre les mains de la famille de Pierre Guillou, marchand, puis de ses 2 filles Claire Emilie épouse d'un notaire de Honfleur, Maître Fouques-Desmarais, et Anna Flavie, épouse de Mr Lacroix-Lacombe, chirurgien de la gendarmerie impériale à Paris, docteur en médecine et membre de la légion d’honneur. Puis ensuite de leur descendance.
Ainsi en 1894, les surfaces de la ferme approchaient les 42 ha comprenant 16 maisons, 2 granges, 4 étables, 1 fournil, 2 boulangeries, 2 pressoirs et 5 caves. Ces bâtiments étaient situés sur 2 zones appelées alors « La Griserie village » et « la Griserie hameau ». Les surfaces ne devaient plus beaucoup changer au moins jusqu’en 1926. Ces terres ne furent plus exploitées par leurs propriétaires. Elles furent confiées à différents fermiers moyennant des baux. Les propriétaires se réservaient jusqu’au début du XXième, la « maison de maître ».
La Griserie d’aujourd’hui est placée sur un terrain de 2ha constitué de 2 jardins d’agrément et de vergers de pommiers de pommes à couteaux et à cidre, poiriers anciens, cerisiers centenaires et pruniers. La maison principale et une maison d’amis entièrement rénovée restent les 2 seuls batiments dans un cadre très protégé